F Retour au "sommaire" des rapports du jury des différents concours d'entrée au CPA-EG

CONCOURS D'ACCÈS AU CYCLE PRÉPARATOIRE À L'AGRÉGATION D'ÉCONOMIE ET GESTION
__________________




RAPPORT DU JURY  -   SESSION 2000



I - DONNÉES GÉNÉRALES SUR LE CONCOURS  
    I 1 - ÉPREUVES DU CONCOURS D'ENTRÉE
    I 2 - CALENDRIER DES ÉPREUVES
    I 3 - STATISTIQUES GÉNÉRALES
II - ÉPREUVE ÉCRITES D'ADMISSIBILITÉ
    II 1 - ÉPREUVE ÉCRITE COMMUNE
    II 2 - ÉPREUVE ÉCRITE DE L'OPTION "GESTION COMPTALE ET FINANCIÈRE"
    II 3 - ÉPREUVE ÉCRITE DE L'OPTION "GESTION COMMERCIALE"
III - ÉPREUVE ORALES D'ADMISSION
    III 1 - ÉPREUVE ORALE DE L'OPTION "GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE"
    III 2 - ÉPREUVE ORALE DE L'OPTION "GESTION COMMERCIALE"


____________________________________________________________________________________________________

  
I - DONNÉES GÉNÉRALES SUR LE CONCOURS


  
I 1 - ÉPREUVES DU CONCOURS D'ENTRÉE
Le concours se compose de 3 épreuves : 2 épreuves écrites d'admissibilité et 1épreuve orale d'admission :
ÉPREUVES ÉCRITES D'ADMISSIBILITÉ :
1) Épreuve commune : dissertation sur un problème économique contemporain (4 h., coef. 3)
2) Épreuve au choix : étude de cas (4 h., coef. 3) dans l'une des deux spécialités "Gestion comptable et financière" ou "Gestion d'entreprise, économie générale et droit"
ÉPREUVE ORALE D'ADMISSION :
3) Oral : entretien de 30 mn à partir d'une documentation remise au candidat (prépa.1 h., coef.. 4)



  
I 2 - CALENDRIER DES ÉPREUVES
ü Les épreuves écrites ont eu lieu les  :        
                    - 30 octobre 2000 : épreuve commune
                      - 31 octobre 2000 : épreuve écrite de spécialité
Les résultats de l'admissibilité ont été affichés le 02 novembre 2000

ü Les épreuves orales ont eu lieu du 13 au 15 novembre 2000.
Les résultats de l'admission ont été proclamés le 16 novembre 2000



  
I 3 - STATISTIQUES GÉNÉRALES
Option "CPTA-FIN."
Option "COMMERC."
TOTAL
Inscrits
Non communiqué
Non communiqué
126
Présents à 1ère épreuve
43
39
82
Admissibles (% / présents)
18  (41,9 %)
16  (41,0 %)
34  (41,5 %)
Admis (% / présents)
12  (27,9 %)
12  (30,8 %)
24  (29,3 %)
Moyenne du 1er admissible
13,1
14,0
14
Moyenne du dernier admissible
08,6
08,6
08,6
Moyenne du 1er admissible
13,1
13,6
13,6
Moyenne du dernier admissible
08,9
10,2
08,9






  
II - ÉPREUVES ÉCRITES D'ADMISSIBILITÉ
  
II 1 - ÉPREUVE ÉCRITE COMMUNE

F Nature de l'épreuve :
Épreuve écrite sous la forme d'une dissertation portant sur un problème économique contemporain relatif à un thème de portée générale.
Durée : 4 heures, coefficient 3.


F Résultats obtenus :
Nombre total de copies :
82
Nombre de copies blanches :
1
Moyenne des notes (hors copie blanche) :
07,7
Écart type des notes (hors copie blanche) :
2,9

Note la plus élevée :
15,0
Note la plus faible (hors copie blanche) :
02,0



Notes (hors copie blanche) :
N < 05
05 £ N < 08
08 £ N < 10
10 £ N < 13
N ³ 13
Nombre de copies :
11
27
22
14
7
Pourcentage :
13,6 %
33,3 %
27,2 %
17,3
8,6
Pourcentage cumulé :
13,6 %
46,9 %
74,1 %
91,4
100 %



F Observations des membres du jury :
Si le jury s'est félicité de quelques très bonnes copies, il a également constaté une très grande hétérogénéité des candidats, tant en termes de connaissances que de préparation, ce qui se traduit par un écart de notes important.
· Sur la forme : Cette épreuve suppose d'abord et avant tout une bonne maîtrise de la méthodologie de la dissertation. Ce qui n'a pas été le cas pour la majorité des candidats. Certaines présentations ont également été négligées sur le plan de l'expression et de l'orthographe. Ce qui est fortement pénalisant à ce niveau.
· Sur le fond : Comme l'indique l'intitulé de l'épreuve, le sujet porte sur un problème économique contemporain de portée générale.
Le jury a regretté que tous les candidats-enseignants n'aient pas été en mesure de traiter un thème aussi central que celui du chômage, alors que celui-ci fait l'objet de développements réguliers dans la presse économique. Ce qui révèle une connaissance insuffisante de cet environnement économique et social au Maroc.
De même, de trop nombreux candidats ignorent les principales théories économiques en la matière.


F Conseils aux candidats :
Cette épreuve nécessite donc une préparation spécifique, ce qui suppose :
Ÿ Un suivi régulier et approfondi de l'actualité économique, sociale et juridique du Maroc, par la lecture des quotidiens et revues susceptibles d'illustrer les propos du candidat.
    Pour nécessaire qu'elle soit, cette condition n'est cependant pas suffisante. Ce travail en amont doit impérativement être complété         par une bonne connaissance des principales théories économiques qui seules peuvent permettre d'enrichir l'argumentation, et de         crédibiliser le discours.
Ÿ Un apprentissage et un respect de la méthodologie de la dissertation. Il existe de nombreux ouvrages et/ou articles qui traitent de cette question. Nous conseillons donc vivement aux futurs candidats de s'y référer.
   Notons en particulier la nécessité :
- de formuler en introduction une problématique du sujet et l'annonce explicite du plan,
      - de respecter le plan ainsi annoncé dans le développement,
- de répondre à la question posée par la problématique, même si cette réponse doit être nuancée et relative,
- de ne pas sacrifier la conclusion, ce qui suppose d'être vigilant sur la gestion du temps.
Ÿ Une attention particulière portée à la forme du devoir. La qualité dans la présentation, l'expression et l'orthographe doivent donc être recherchées.
Enfin, une dissertation à ce niveau est non seulement un ensemble construit mais également rédigé. Il convient donc d'éviter à la fois les tirets pour énoncer ses idées, et un style journalistique toujours inapproprié.




  
II 2 - ÉPREUVE ÉCRITE DE L'OPTION "GESTION COMPTABLE ET FINANCIERE"

F Nature de l'épreuve :
Épreuve écrite sous la forme d'une étude de cas.
Le sujet comportait  4 dossiers : "culture comptable" (principes et méthodes), "comptabilité générale et fiscalité", "analyse de bilan" et "analyse d'exploitation".
Durée : 4 heures, coefficient : 3.


F Résultats obtenus :
Nombre total de copies :
43
Nombre de copies blanches :
0
Moyenne des notes :
08,3
Écart-type des notes :
2

Note la plus élevée :
13,25
Note la plus faible :
05


Notes :
N < 05
05 £ N < 08
08 £ N < 10
10 £ N < 13
N ³ 13
Nombre de copies :
0
15
20
7
1
Pourcentage :
0 %
34,9 %
46,5 %
16,3 %
2,3 %
Pourcentage cumulé :
0 %
34,9 %
81,4 %
97,7 %
100 %



F Observations des membres du jury :
Les différents dossiers ont été traités de manière inégale par les candidats.
Les réponses apportées aux dossiers 1 et 4 ont été le plus souvent très partielles.
Si les dossiers 2 et 3 ont fait l'objet d'un plus grand développement, ils ont en revanche posé un problème de résolution.
D'une manière générale, le jury a déploré un niveau de préparation des candidats insuffisant. Trop d'erreurs élémentaires, y compris sur les principes mêmes de la comptabilité ont été constatées.
Les connaissances des candidats tant dans les domaines comptable que fiscal sont apparues  trop superficielles, et le plus souvent mal maîtrisées.
De même, l'utilisation du plan comptable n'a pas toujours été pertinente.

F Conseils aux candidats :
Ÿ Le champ de la gestion est vaste, et l'étude de cas a vocation à représenter cette diversité.
Si les candidats ne peuvent couvrir par leur enseignement tous ces domaines, ils doivent néanmoins chercher, par une préparation spécifique, à élargir et approfondir leurs connaissances. La lecture d'ouvrages de référence dans les différentes spécialités de la gestion s'avère donc nécessaire : fiscalité et gestion financière notamment.
Ÿ La mauvaise lecture du sujet a également été source d'erreurs d'interprétation et d'analyse, de même qu'une mauvaise gestion du temps a pu être dans certains cas pénalisante. Le jury conseille donc aux futurs candidats de se familiariser avec l'épreuve, en s'y entraînant.



  
II 3 - ÉPREUVE ÉCRITE DE L'OPTION "GESTION COMMERCIALE"

F Nature de l'épreuve :
Épreuve écrite de gestion d'entreprise, d'économie générale et de droit.
Celle-ci se présente sous la forme d'une étude de cas au cours de laquelle le candidat doit mobiliser ses connaissances dans les différentes disciplines considérées pour résoudre un ensemble de problèmes liés à la gestion commerciale des organisations.
Durée : 4 heures, coefficient : 3.


F Résultats obtenus :
Nombre total de copies :
39
Nombre de copies blanches :
0
Moyenne des notes :
08,4
Écart type des notes :
3,4

Note la plus élevée :
14,5
Note la plus faible :
02,5


Notes :
N < 05
05 £ N < 08
08 £ N < 10
10 £ N < 13
N ³ 13
Nombre de copies :
8
10
5
12
4
Pourcentage :
20,5 %
25,6 %
12,8 %
30,8 %
10,3 %
Pourcentage cumulé :
20,5 %
46,1 %
58,9 %
89,7 %
100 %



F Observations des membres du jury :
Le jury a apprécié l'effort des candidats pour traiter l'intégralité du sujet et construire leur argumentation en s'appuyant sur l'ensemble des annexes et leurs connaissances de la réalité socio-économique marocaine.
En revanche, compte tenu de l'option choisie, le jury a été déçu par la superficialité des réponses apportées par certains candidats aux questions relevant strictement de la gestion commerciale. Celles-ci ne réclamaient pourtant pas de connaissances techniques particulières, mais plutôt une aptitude à raisonner logiquement et avec bon sens.
Le jury attendait que les candidats identifient et prennent en compte les contraintes de l'entreprise et du marché afin de formuler et justifier des propositions précises. Les candidats qui se sont contentés d'analyser la situation sans formuler les recommandations sollicitées par l'énoncé n'ont donc pas répondu à ses attentes.
Si les candidats ont, dans leur majorité, traité la partie statistique du sujet, très peu l'ont conclu par une interprétation des résultats obtenus (signification, limites) ce qui est regrettable.
Sur la forme, le jury attire l'attention des candidats sur l'importance d'une syntaxe maîtrisée, d'une orthographe correcte et d'une présentation soignée. Plusieurs copies ne répondaient pas aux exigences requises en la matière.


F Conseils aux candidats :
Ÿ Se familiariser avec l'esprit de l'épreuve grâce à une lecture approfondie des textes officiels la régissant et du sujet proposé lors de cette session.
Ÿ Approfondir et enrichir ses connaissances dans les différentes disciplines couvertes par l'épreuve grâce aux manuels de référence et une lecture régulière de la presse économique et des revues spécialisées.
Compte tenu de l'option choisie, le candidat aura intérêt à porter un effort particulier sur les principaux concepts et outils de la gestion commerciale et à privilégier une approche interdisciplinaire et transversale de ces derniers.
Ÿ S'entraîner à la méthodologie de l'étude de cas (gestion du temps, utilisation des annexes, analyse de situation, justification des solutions proposées).
Sauf cas particulier, chaque réponse doit être rédigée, réaliste et argumentée.
Il existe rarement une solution unique aux problèmes de gestion. Le candidat doit donc justifier la pertinence des solutions proposées et veiller à la cohérence de ces dernières entre elles et avec les contraintes de la situation dans laquelle il est placé.
Ÿ Utiliser un vocabulaire technique approprié et éviter l'utilisation des termes "ronflants" mais ambigus ou non maîtrisés.
Ÿ Ne pas multiplier inutilement les pages. La concision est souvent source de qualité.
Ÿ Prévoir un temps suffisant pour relire et corriger sa copie avant de la rendre.
Ÿ Penser à se munir d'un minimum de fournitures scolaires le jour de l'épreuve (notamment règle et machine à calculer)





  
III - ÉPREUVES ORALES D'ADMISSION

  
III 1 - ÉPREUVE ORALE DE L'OPTION "GESTION COMPTABLE ET FINANCIÉRE"

F Nature de l'épreuve :
Épreuve orale sous la forme d'un entretien à partir d'une documentation remise au candidat.
Après un exposé de 10 minutes maximum sur le sujet proposé, le candidat est amené à répondre à un ensemble de questions relevant de l'option choisie.
Les oraux durant plusieurs jours, un sujet différent est proposé pour chaque demi-journée.
Celui-ci est tiré au sort, parmi un ensemble de sujets possibles, par le premier candidat de chaque demi-journée.
Durée : 30 minutes d'entretien (après 1 heure de préparation en loge), coefficient : 4.


F Résultats obtenus :
Nombre de candidats déclarés admissibles :
18
Nombre de candidat admissible absent :
0
Moyenne des notes :
08,9
Écart type des notes :
2,7

Note la plus élevée :
14,0
Note la plus faible (hors candidat absent):
04,0


Notes (hors cdidat absent) :
N < 05
05 £ N < 08
08 £ N < 10
10 £ N < 13
N ³ 13
Nombre de candidats :
1
5
4
6
2
Pourcentage :
5,5 %
27,8 %
22,2 %
33,3 %
11,1 %
Pourcentage cumulé :
5,6 %
33,4 %
55,6 %
88,9 %
100 %



F Observations des membres du jury :
Même s'il est difficile de dégager une tendance lourde sur seulement 18 candidats, le jury a constaté quelques prestations de bonne qualité, mais également un certain nombre de carences pour bon nombre d'entre eux :
- L'exposé d'une durée maximum de 10 minutes a été dans de nombreux cas anormalement bref, souvent inférieur à 5 minutes,
    - L'analyse des termes principaux du sujet n'a pas toujours été faite, et ces derniers n'ont été que trop rarement rapprochés (exemple     : tableau de financement et stratégie). Ce qui a souvent conduit à une réponse partielle, parfois hors sujet,
    - La structuration de l'exposé a été dans certains cas négligée, ce qui - en l'absence de fil conducteur
    - n'a pas facilité la compréhension des idées,
    - Certains candidats se sont enfermés dans la résolution de l'exercice, alors que ce dernier n'était présent que pour illustrer le propos,
    - Quelques candidats ont été visiblement très impressionnés et déstabilisés par l'oral et n'ont pu répondre aux questions posées avec         suffisamment de sérénité, au détriment donc de leur performance.


F Conseils aux candidats :
Une prestation orale, à l'instar de l'écrit, doit faire l'objet d'une préparation rigoureuse :
Ÿ  En termes de structuration tout d'abord. Un temps de réflexion suffisant doit être consacré au libellé du sujet : Que me demande t'on ? Quels sont les mots clés du sujet ? Comment les croiser ? Quelle problématique s'en dégage ? Etc. ..
Les idées doivent être organisées à travers un plan progressif et cohérent. Comme pour l'écrit, il se compose d'une introduction, d'un développement et d'une conclusion.
    Les idées principales peuvent être jetées sur le brouillon, ainsi que le plan. Nous déconseillons cependant aux candidats d'écrire la         totalité de leurs éléments de réponse et de les lire aux membres du jury. Cela nuit à la qualité de leur prestation.
Ÿ En termes de prestation orale ensuite. Nous conseillons aux candidats de s'exercer à ce type d'épreuve, en matière de gestion du temps, de face à face avec le jury, de présentation, de diction, etc. Cette dimension plus qualitative est également un élément de la notation, il convient donc de ne pas la négliger.





  
III 2 - ÉPREUVE ORALE DE "GESTION COMMERCIALE"

F Nature de l'épreuve :
Épreuve orale sous la forme d'un entretien à partir d'une documentation remise au candidat.
Après un exposé de 10 minutes maximum sur le sujet proposé, le candidat est amené à répondre à un ensemble de questions relevant de l'option choisie.
Les oraux durant plusieurs jours, un sujet différent est proposé pour chaque demi-journée.
Celui-ci est tiré au sort, parmi un ensemble de sujets possibles, par le premier candidat de chaque demi-journée.
Durée : 30 minutes d'entretien (après 1 heure de préparation en loge), coefficient : 4.


F Résultats obtenus :
Nombre de candidats déclarés admissibles :
16
Nombre de candidat admissible absent :
1
Moyenne des notes (hors candidat absent) :
10,6
Écart type des notes (hors candidat absent) :
2,6

Note la plus élevée :
15,0
Note la plus faible (hors candidat absent):
06,0


Notes (hors candidat absent) :
N < 05
05 £ N < 08
08 £ N < 10
10 £ N < 13
N ³ 13
Nombre de candidats :
0
3
3
6
3
Pourcentage :
0 %
20 %
20 %
40 %
20 %
Pourcentage cumulé :
0 %
20 %
40 %
80 %
100 %



F Observations des membres du jury :
Le jury a apprécié les efforts des candidats pour structurer leur exposé initial, respecter le temps imparti pour celui-ci (10 minutes) et répondre avec précision aux questions posées.
Par contre le jury a regretté que les sujets proposés aient parfois été traités de manière confuse ou trop superficielle.
Quelques candidats n'ont pas annoncé le plan de leur exposé ou n'ont pas respecté le plan qu'ils avaient initialement annoncé, ce qui a nui à l'efficacité de leur communication.
Trop de candidats se sont contentés de développer les idées proposées dans la documentation fournie sans chercher à traiter, sur le fond, le sujet proposé.
Si certains candidats maîtrisent correctement les notions de base de la spécialité, quelques uns ont fait preuve de lacunes et de confusions à ce niveau. Compte tenu de l'option choisie, une connaissance des concepts de base de la gestion commerciale est nécessaire. Ceux-ci font d'ailleurs partie du référentiel du cours "Économie et organisation des entreprises" de 2ème année secondaire du Baccalauréat Technique en génie Économie et Gestion.
Malgré l'attitude d'écoute positive du jury, plusieurs candidats ont été handicapés par leur tension excessive au cours de l'épreuve.


F Conseils aux candidats :
Ÿ S'imprégner de l'esprit de l'épreuve à travers une lecture attentive des textes officiels la régissant et des différents sujets proposés lors de cette session.
Ÿ Compte tenu de l'option choisie, structurer et approfondir ses connaissances en mercatique grâce aux ouvrages de référence et un suivi régulier de l'actualité économique et commerciale tant nationale qu'internationale.
Ÿ Utiliser pleinement le temps de préparation pour construire un exposé structuré qui traite le sujet posé et exploite au mieux la documentation fournie sans la paraphraser.
La documentation proposée vise à guider le candidat dans sa réflexion, mais n'apporte généralement qu'un éclairage partiel du sujet. Le candidat doit veiller à traiter ce dernier dans son intégralité. Il doit également prendre garde à ne pas se laisser entraîner vers les éventuelles problématiques connexes abordées dans le document accompagnant le sujet.
Ÿ L'exposé doit respecter les règles habituelles de clarté, de précision et de concision.
Afin d'améliorer l'efficacité de sa communication, il est préférable que le candidat annonce clairement (et suive) le plan de son exposé après son introduction et qu'il évite de lire ses notes sans regarder le jury.
Ÿ Le jury est bienveillant et le candidat doit s'efforcer d'entrer dans une relation de communication positive avec celui-ci.
Ÿ Un entraînement régulier dans les conditions réelles de l'oral pourrait permettre aux candidats de se préparer aux difficultés spécifiques de cette épreuve (analyse du sujet et structuration de l'exposé, gestion du temps et du stress).




F Retour au "sommaire" des rapports du jury des différents concours d'entrée au CPA-EG